La journée avait été plutôt jolie et très bien remplie malgré qu' elle soit restée uniformément grise à cause du temps qu'il avait fait à l'extérieur. le ciel était resté sombre plombé et hermétique aucun sourire n'avait été esquissé de par les méandres et les replis soyeux de ses beaux nuages bas, lourds de sens. j'avais eu beau scruter le ciel à maintes reprises, je n'y avais vu cette fois que du gris et du gris encore, sans aucune autre nuance, j'étais un peu déçue! c'est peu avant 7h alors que je détachais mes mains presqu'à regrets d'une situation complexe et captivante que le soleil eu pitié de moi.Il envoya juste avant de s'éteindre dans l'abime du temps un beau feu d'artifice qui me mis en joie. la ville s'allumait de toutes parts, de tous côté, la vie reprenait, la ville reprenait vie et moi, de nouveau, je souriais.

16 octobre 2013 a

 

Tous les oiseaux s'envolaient avec hâte pour assister au spectacle, l'un d'entre eux visiblement ému me demanda en passant son chemin...il me sembla à la direction qu'il prenait que l'émotion avait eu raison de lui...

16 octobre 2013 c

 

16 octobre 2013 g

 

 

 

 

16 octobre 2013 b

 

Cette fois encore , l'astre de feu eut le réflexe de se mettre à l'abri en sautant à pieds joints dans les couloirs du temps -il dut frauder il n'avait pas pu acheter de ticket- l'instant d'après les langues noires dévalaient la colline en trombe léchant et avalant tout sur leur passage réduisant à néant les ultimes efforts du soleil, inhibant jusqu'à la dernière trace de lumière exquise.

16 octobre 2013 e

 

un vieux tyrannosaure qui passait par là essayait d'écouter aux portes en vain

16 octobre 2013 f

 

une fois encore, ce fut un bien joli cadeau....