Cela se passe toujours chez Filamots, vous pouvez aller y faire un tour le jeu d'écriture court du dimanche au dimanche suivant vous pouvez donc prendre le train en marche sans problème....

Cette fois je ne vais pas vous livrer ma suite de 'La Vieille', suite que j'avais déjà commencée d'écrire avant que Filamots publie les mots de cette semaine, car les mots retenus ne s'accordent pas avec le début de mon texte et j'ai essayé de le réécrire mais... non ça ne me plaisait pas... je vous garde donc ce début de suite pour utilisation ultérieure avec -ou peut-être sans mots de Filamots -on verra ça dimanche au nouveau choix de mots....

***

Mais, en attendant je vous livre le petit texte que m'ont inspirés les mots de cette semaine qui sont donc:

filamots ecriture 3

voici mon texte

"La gosse était attablée devant une assiette de purée jambon...

Toute la journée sa mère l'avait trimballée à travers la ville qui n'avait plus aucun secret pour elle.

Elle avait l'impression d'avoir emprunté chaque rue, d'avoir gravi chaque escalier, d'avoir posé les pieds sur chaque passage piétons!

Elles avaient même roulé en sens interdit, plusieurs fois, fait fausse-route et entrepris des demi-tours intempestifs et inopinés...

Heureusement c'était l'heure de l'apéro et aucun agent de police n'avait remarqué leur petit manège...

Elles étaient même restées bloquées une bonne vingtaine de minutes en plein centre ville dans l'artère principale à cause d'un accrochage entre deux automobilistes discourtois et bruyants.... ahhh ces hommes avait dit sa mère en regardant l'heure.....

La fillette avait besoin de se reposer et de récupérer.

Machinalement, elle creusait un puits dans la montagne de purée qui trônait au milieu de son assiette.

Par moments, elle hochait la tête comme pour meubler d'un rien la conversation que sa mère tenait pour elles deux, mais, au-delà des apparences, elle avait déjà changé de décor.

Devant elle se tenait une ile gigantesque! Des myriades de papillons voltigaient en tous sens puis se mettaient à l'abri d'un cratère rugissant, sous les contreforts du volcan.

Et tout en rêvant elle remplissait de sauce-volcanique sa purée-ile comme pour l'approvisionner en carburant de lave incandescente....

Ce fut son hoquet qui brutalement la ramena à la réalité...

Sa maman était juste en train de lui dire "j'ai vraiment apprécié ce premier jour des soldes avec toi, ma chérie. Nous continuerons ... demain"

 

N'ésitez pas à laisser un commentaire pour me dire ce que vous pensez...les commentaires 'retour' sont appréciés!